La Parole du jour

À chaque matin, monsieur Jacques Thibault, membre associé de la région de Montréal, médite l'évangile du jour. Il nous livre le fruit de sa méditation dans une courte réflexion. N'hésitez pas à la partager avec ceux et celles qui veulent se nourrir au pain de la Parole !


 

Ah les promesses !

Mt 05,33-37 Ah les promesses !

Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi. Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir. Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais.

On fait tous des promesses à moment donné. Pourquoi ? Parce qu’on veut s’engager, parce qu’on nous le demande, parce qu’on veut se donner une crédibilité, etc… Et quand la promesse faite n’est pas tenue, on se trouve des excuses, on rejette le blâme sur un autre, on nie avoir promis… les politiciens sont passés maîtres dans cet art ! Ce n’est pas le fait de faire des promesses qui est le problème, c’est plutôt notre faiblesse humaine et notre orgueil. Le Seigneur le sait bien, et c’est pourquoi a fait un enseignement sur ce point. “Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais.”  Soyons donc attentifs à ce qu’on est tenté de promettre. Le Seigneur nous invite à s’analyser et mettre le doigt sur le motif profond de notre promesse. Peut-être nous fera-t-il voir un petit coin d'orgueil à purifier en nous… C’est une invitation à devenir plus humble et accepter nos faiblesses, et constater que nous n’avons pas le plein contrôle de nos vies.

Viser la perfection de l’amour…

Mt 05,27-32

Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras pas d'adultère. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme et la désire a déjà commis l'adultère avec elle dans son coeur. Si ton oeil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne s'en aille pas dans la géhenne. Il a été dit encore : Si quelqu'un renvoie sa femme, qu'il lui donne un acte de répudiation. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d'union illégitime, la pousse à l'adultère ; et si quelqu'un épouse une femme renvoyée, il est adultère.

---

Chaque fois que je lis cet Évangile, je sursaute un peu car ça semble très drastique. Pendant un bout de temps, je me suis dit qu’il fallait l’interpréter dans le sens qu’il fallait fuir les occasions de tentation. Aujourd’hui, j’y vois un autre sens plus profond, dans la continuité de l’appel à vivre les béatitudes. Je crois qu’à l’époque de Jésus (comme aujourd’hui d’ailleurs), les gens ne prenaient pas assez à coeur leur engagement matrimonial, et Il voulait les interpeller à le vivre avec profondeur. Il vient nous dire qu’il faut aller beaucoup plus loin que l’interdiction de l’adultère. Il nous appelle à vivre intensément cette union, à prendre les moyens nécessaires pour avoir « une maison bâtie sur le roc », à consacrer sa personne entière à l’être aimé. Il vient nous faire prendre conscience de la grandeur de cet engagement et à ne pas s’en laver les mains de façon irresponsable car les conséquences sont plus grandes qu’on serait porté à le croire. Le couple est une fenêtre sur Dieu, autant pour le monde qui le côtoie que pour les enfants qui sont nés de cet amour. D’ailleurs, on s’unit devant Dieu et Il fait partie de cette union; en brisant cette union, on brise en quelque sorte l’alliance qu’on avait faite avec Lui. Je crois que c’est pour cette raison que Jésus condamne tant ce geste.  Difficile à avaler ? Je le conçois, mais l’amour de couple et l’alliance à Dieu ne doivent pas subir l’influence des époques et des mœurs. On voit tellement de couples brisés et de familles éclatées qu’on en arrive à banaliser l'union et la rupture. Nous n’avons pas à juger ces couples car ce sont souvent des souffrances qui les ont conduits à cette solution, mais nous avons certainement à devenir des témoins ardents de l’amour de couple, de l’amour de Dieu pour son peuple, et de la grâce de Dieu qui nous permet de vivre dans la fidélité, l’amour inconditionnel et la joie.

L'oreille du coeur

Mt 04,12-25 L’oreille du coeur

Quand Jésus apprit l'arrestation de Jean Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord du lac, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali. Ainsi s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Isaïe :
Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée, toi le carrefour des païens :  le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre et de la mort, une lumière s'est levée.  A partir de ce moment, Jésus se mit à proclamer : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. » Jésus, parcourant toute la Galilée, enseignait dans leurs synagogues, proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple. Sa renommée se répandit dans toute la Syrie et on lui amena tous ceux qui souffraient, atteints de maladies et de tourments de toutes sortes : possédés, épileptiques, paralysés ; et il les guérit. De grandes foules le suivirent, venues de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée, et de la Transjordanie.

---

Si nous sommes le moindrement attentif à ce qui se passe autour de nous, nous recevons parfois des inspirations pour se mettre à l’écoute de quelqu’un, lui rendre un service, lui apporter soutien, présence ou réconfort. C’est un appel de Dieu pour un monde meilleur.

Jean Baptiste était celui qui préparait la route à Jésus et l’avènement du Royaume. Dans l’arrestation de Jean, Jésus a vu le signe que Sa mission devait maintenant prendre toute son ampleur; Il n’hésite pas d’ailleurs à se rendre là où il y avait davantage besoin de conversion… Il va mettre de la lumière là où il en manque ! A sa suite, les apôtre ont pris le flambeau et transmis à une multitude cette mission, cet appel du coeur. Ce message et cet appel à l’amour a pu continuer sans cesse son chemin jusqu’à nous. Oui, l’Église n’est pas parfaite, mais si je reste consacré sur ce que MOI je peux faire comme différence, le message continuera. Arrêtons de regarder les autres pour se justifier à ne pas bouger… Est-ce que je ne devrais pas, comme Jésus après Jean, prendre le flambeau et continuer à propager ces bonnes valeurs et faire avancer le Royaume ? Suis-je capable d’oser aller là où sont les plus grandes souffrances ? Suis-je vraiment conscient que beaucoup de gens iraient mieux autour de moi si je répondais à l’appel du Seigneur ? Quel signe est-ce que j’attend ?

Mon Dieu, pardonne ma lenteur à Te suivre et donne-moi la grâce de répondre généreusement à Ton appel. Continue à former mon coeur pour que je puisse à mon tour être Ton instrument, Tes mains et Tes yeux. Que mes oreilles soient constamment connectées à mon coeur.

La loi devient Amour

« Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.

Lorsqu’on éduque un jeune enfant, on impose certaines interdictions pour éviter brûlure, blessure ou dégât. Lorsqu’ils vieillissent et peuvent davantage comprendre, on leur explique et leur fait bénéficier de nos expériences. La Loi de l'Ancien testament et les lois en général sont surtout des interdits. Ils sont là pour me protéger du danger et pour m'aider à respecter les autres. Respecter ça, c'est très bien, mais Jésus vient me montrer qu'il faut aussi accomplir le bien par l'amour. C'est un peu comme lorsqu’on entend: "je ne fais de mal à personne",... c'est bien beau, mais est-ce qu'on fait aussi le bien ? Jésus va plus loin en nous faisant passer de la Loi aux béatitudes, et Il invite aussi à enseigner aux autres à agir ainsi... Je dois le faire non pas par peur du jugement, mais par amour.  Jésus vient aussi me rappeler combien les promesses de Dieu et sa Loi d’amour sont immuables. C’est loin d’être comparable aux promesses des hommes. Oui, je peux me fier sur Dieu, sur son amour infini pour moi et sa volonté de m’apporter le bonheur. Ses commandements sont amour et liberté. Seigneur, donne-moi donc la grâce de demeurer fidèle à tes commandements et à les faire connaître et aimer au plus grand nombre possible.

Mt 04,01-11 Les tentations.. un bon combat

Jésus, après son baptême, fut conduit au désert par l'Esprit pour être tenté par le démon. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s'approcha et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » Mais Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » Alors le démon l'emmène à la ville sainte, à Jérusalem, le place au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. » Le démon l'emmène encore sur une très haute montagne et lui fait voir tous les royaumes du monde avec leur gloire. Il lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si tu te prosternes pour m'adorer. » Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! car il est écrit : C'est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, et c'est lui seul que tu adoreras. » Alors le démon le quitte. Voici que des anges s'approchèrent de lui, et ils le servaient.

---

Ah les tentations ! Nous sommes entourés et je dirais même bombardés par toutes sortes de choses qui peuvent nous éloigner de l’essentiel. Notre discernement et notre sagesse doivent se fortifier si nous voulons devenir des êtres épanouis et au service du bien commun.

Matthieu, qui était juif, explique le récit des tentations de Jésus au désert en faisant le parallèle avec la sortie d'Égypte et les 40 ans au désert. Ils ont vécu aussi ces 3 tentations:

  1. vouloir être comblé au point de vue matériel; ils voulaient tout lâcher et Dieu leur donna la manne
  2. ils voulaient la puissance pour vaincre tous leurs ennemis
  3. ils se sont laissé tenter par l'idolâtrie en fabriquant un veau d'or.

Jésus passe pendant son ministère par les mêmes tentations:

  1. Il ne veut pas se contenter de seulement nourrir la foule et être aimé pour ça; Il sera souvent tenté en ce sens et voudra mettre la priorité à annoncer la Bonne Nouvelle
  2. Ils voudront le proclamer Roi d'Israël mais Il rappellera que son Royaume sera tout autre
  3. Il ne voudra pas renoncer à son Messianisme, le projet d'amour du Père,  même s'Il sait les souffrances qu'Il aura à vivre.

Jules Beaulac a déjà écrit: ''La tentation comporte toujours 3 mouvements: Tentation, discussion pour peser le pour et le contre et peut-être même à l'aide d'une parole de l'Écriture, puis conclusion, positive ou négative, selon notre réaction aux appels du démon ou du Seigneur. Notre désert, c'est le passage entre la tentation et la victoire-défaite, c'est notre combat, notre choix, notre réponse au Seigneur.''

La tentation est donc beaucoup plus qu'un combat, c'est un chemin de croissance, une opportunité que nous donne le Seigneur pour découvrir le plan que Dieu a sur nous, et la possibilité de Le rencontrer et nous transformer.

Seigneur, donne-moi donc aujourd'hui la grâce de marcher avec Toi dans ces combats auxquels je fais face, et que j'y trouve une espérance nouvelle.

Mt 05,01-16 Tenir bon malgré tout

Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : « Heureux les pauvres de coeur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! Heureux les coeurs purs : ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

« Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n'est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.

L'espérance, c'est ce qui nous tient debout lorsque tout est difficile et que nous nous sentons dépassés. Bien sûr, nous pouvons avoir de l'espérance parce qu'on est résilient, mais l'espérance véritable et durable ne peut tenir sans la foi... Vous entendez certainement des commentaires désobligeants et réducteurs contre les croyants: ils sont naïfs, faibles, rêveurs... Et je passe les pires qualificatifs ! Toutefois, comme c'est beau et édifiant lorsqu'un croyant peut témoigner du miracle vécu lorsqu'il s'en sort contre toute espérance! Je crois que le fameux sermon sur la montagne de Jésus fait éloge à ces gens qui tiennent bon dans l'adversité:  la médisance, le combat pour la  justice et de paix,... Il fait non seulement leur éloge mais les encourage à continuer et les assure de Son soutien. Il leur dit que c'est agissant ainsi qu'ils sont de vrais prophètes, qu'ils éclairent leurs proches et les guide, que leurs œuvres sont le plus grand témoignage de la présence de Dieu au monde. Nous ne devons jamais avoir honte de notre foi; sinon nous serons comme ce sel qui a perdu toute sa saveur... On ne sert plus à rien et les gens nous pile dessus.

Que le Seigneur nous donne la grâce d'une foi forte qui ne se dément pas. Qu'Il fasse de nous les témoins dont le monde a besoin.

Changer de vie

Mt 03, 01-17 Changement de vie

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens se présenter à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit digne de la conversion. N’allez pas dire en vous-mêmes : “Nous avons Abraham pour père” ; car, je vous le dis : des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient dans sa main la pelle à vanner, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera son grain dans le grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. » Alors paraît Jésus. Il était venu de Galilée jusqu’au Jourdain auprès de Jean, pour être baptisé par lui. Jean voulait l’en empêcher et disait : « C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et c’est toi qui viens à moi ! » Mais Jésus lui répondit : « Laisse faire pour le moment, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice. » Alors Jean le laisse faire. Dès que Jésus fut baptisé, il remonta de l’eau, et voici que les cieux s’ouvrirent : il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et des cieux, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie. »

---

Dans la jeune vingtaine, j’ai eu la chance, le privilège, de rencontrer des personnes qui m’ont aidé à m’élever, à changer de vie, à me décentrer de moi-même. Une de ces personnes a su être patiente et respectueuse envers mon rythme et mon vécu. Cette personne m’aimait assez pour entrevoir ce que Dieu m’appelait à devenir, ce que j’étais au plus profond de moi, ce pourquoi Dieu m’avait créé… Cette personne a changé ma vie, d’autant plus qu’elle m’a épousé ! J’espère que vous avez tous rencontré un jour quelqu’un qui vous interpelle ainsi et vous offre le bonheur, la vraie vie en présence de Dieu. Oui, ça demande des efforts, ça demande aussi de se reprendre quand on retombe dans nos mauvais plis, et ça demande surtout un engagement sérieux… Jean-Baptiste a eu ce rôle d’interpeller et préparer à la rencontre de Jésus-Sauveur. Il savait discerner que certains n’étaient là que par curiosité et ne s’engageaient pas sérieusement. Car il faut être prêt pour faire cette grande rencontre et ainsi porter du fruit.

Où en sommes-nous dans notre vie, notre engagement à vivre selon l’Évangile ? Est-ce que notre vie a vraiment changé, porte-t-elle du fruit, sommes-nous de véritables témoins pour ceux que nous côtoyons ? Que cet Évangile soit une invitation, un rappel de cet engagement que nous avons pris de changer de vie, et de changer le monde...

À propos...

Une Famille spirituelle catholique reconnue avec une mission ancrée solidement dans les besoins du monde d'aujourd'hui et la nouvelle évangélisation.

Suivez-nous:

    

Contacts

Pour information, communiquez avec nous :
  Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  1+418-626-5882
  1+418-626-5882
  C.P. 87731 Succ. Charlesbourg Québec (QC) Canada G1G 5W6