Aimer ses ennemis ? Ouf !

Aimer ses ennemis ? Ouf !
Nous avons de la difficulté à nous aimer soi-même et aimer inconditionnellement nos plus proches; imaginez un peu… aimer ses ennemis !!! A propos du début de l’évangile où Jésus interpelle à le faire, j'ai lu un jour qu’Il citait fort probablement un dicton populaire, car la Bible ne propose jamais de haïr ses ennemis. Il semble que dans ce temps-là, comme aujourd'hui, on s'inventait de belles phrases pour justifier nos actions tordues... Quoiqu'il en soit, c’est parfois difficile d’accepter nos êtres chers tels qu’ils sont, encore plus ceux qui nous font du mal ! Humainement, c’est très difficile, voire impossible, d’aimer parfaitement et inconditionnellement tout le monde. Ce n’est possible que par grâce, avec l’aide de Dieu. Mais si Jésus nous appelle à ce dépassement, c’est que c’est faisable ! La phrase « Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent » m’interpelle drôlement ce matin. Je crois que nos ennemis, ce ne sont pas simplement des gens qui veulent notre mort; ce sont ceux qui ne nous aiment pas, qui nous ont pris en aversion, qui ont une mauvaise perception de nous, qui nous pointent du doigt. Parfois, il ne suffit que d’un malentendu, d’une maladresse de notre part, pour créer tout un malaise et briser une relation. Il y a des situations où il semble qu’il n’y a rien à faire, à part le temps, pour arranger les choses. Pourtant, Jésus nous donne le moyen de le faire… les aimer malgré la situation et prier pour eux. Quel témoignage d’amour ! Imaginez un peu ce qui peut se passer dans la tête d’une personne qui vous a en grippe, lorsque vous parvenez à être quand même gentil, serviable et agréable avec elle… Il me semble que les mauvaises perceptions finissent inévitablement par fondre comme cire au soleil, pour faire place au rapprochement. La personne n’a plus d’autre choix que de réaliser que nous ne sommes pas tels qu’elle nous avait perçue et que sa blessure n’était pas voulue non plus. 
Pour terminer ce texte, Jésus nous invite à être parfait; mais le mot 'parfait' origine du mot grec 'télios' qui veut dire complet, ou achevé. J'en comprend que Jésus nous révèle que c'est par l'amour inconditionnel que nous trouverons notre plein épanouissement, réaliserons parfaitement la volonté de Dieu sur nous, et trouverons le Royaume.
Seigneur, donne moi ta grâce ! Je veux arriver à aimer parfaitement, mais je suis tellement limité… Regarde mon désir, pardonne mes manquements et remplis moi de Ton amour.
Photo de Partage d'Évangile.
Mt 05,43-48 Aimer ses ennemis
Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

 

À propos...

Une Famille spirituelle catholique reconnue avec une mission ancrée solidement dans les besoins du monde d'aujourd'hui et la nouvelle évangélisation.

Suivez-nous:

    

Contacts

Pour information, communiquez avec nous :
  Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  1+418-626-5882
  1+418-624-2277
  C.P. 87731 Succ. Charlesbourg Québec (QC) Canada G1G 5W6