La Parole du jour

À chaque matin, monsieur Jacques Thibault, membre associé de la région de Montréal, médite l'évangile du jour. Il nous livre le fruit de sa méditation dans une courte réflexion. N'hésitez pas à la partager avec ceux et celles qui veulent se nourrir au pain de la Parole !


 

Mt 11, 25-30 Attelé avec Jésus

En ce temps-là, Jésus prit la parole  : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange  : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. «Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

---

Pour mieux comprendre les paroles de Jésus, voyons la définition du joug: “Le joug est une pièce de bois permettant d'atteler des animaux de trait en exploitant au mieux leur force de traction.” Jésus propose donc de nous soulager de nos fardeaux en s’attelant avec Lui... Il vient nous assurer qu’Il est toujours à nos côtés pour nous aider lorsque nous faiblissons, manquons d’espérance et de courage. Dans le même ordre d’idée, nous avons tous eu, à un moment donné, une expérience de course ou de tâche ardue et constater combien c’est plus encourageant lorsqu’on est accompagné; si nous pouvions donc réaliser qu’à tout moment, Jésus lui-même est avec nous dans des moments plus difficiles...

Seigneur, je te rends grâce pour ta présence dans ma vie. Ouvre mon coeur pour que je le réalise davantage et que je lève les yeux vers Toi chaque fois que le découragement m’accable, et qu’ainsi, je me laisse aussi transformer et élever par ta divine présence.

Jn 03, 01-08 Pas recommencer mais continuer

Il y avait un pharisien nommé Nicodème ; c'était un notable parmi les Juifs. Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : « Rabbi, nous le savons bien, c'est de la part de Dieu que tu es venu nous instruire, car aucun homme ne peut accomplir les signes que tu accomplis si Dieu n'est pas avec lui. » Jésus lui répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de renaître, ne peut voir le règne de Dieu. » Nicodème lui répliqua : « Comment est-il possible de naître quand on est déjà vieux ? Est-ce qu'on peut rentrer dans le sein de sa mère pour naître une seconde fois ? » Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l'eau et de l'Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu.  Ce qui est né de la chair n'est que chair ; ce qui est né de l'Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t'ai dit qu'il vous faut renaître. Le vent souffle où il veut : tu entends le bruit qu'il fait, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l'Esprit. »

---

En méditant cet Évangile aujourd’hui, je me disais qu’il fallait beaucoup d’humilité à Nicodème pour entreprendre cette démarche avec Jésus. Lui, un pharisien, un homme de foi avec un énorme bagage de connaissance, admiré de tous, il ose se questionner et admettre qu’il est peut-être passé à côté de quelque chose d’important. Il a peut-être fait fausse route et se questionne... Doit-il tout recommencer ? A-t-il perdu son temps et toute sa crédibilité ? Non... Avec Dieu, aucun temps perdu, aucune mauvaise route. Il se sert de tout de ce que tu es et t’amène plus loin dans la connaissance de son grand plan d’amour. A sa plus grande gloire, Il fait de toi un meilleur témoin. Il n’y a pas de plus beau témoignage que celui d’une personne brisée par la souffrance et les erreurs de parcours et ayant trouvé Dieu. C’est dans ces cas particuliers qu’on ne peut douter de l’action de Dieu... Lui qui réalise le miracle là où tous croyaient qu’il n’y avait plus rien à faire.

C’est l’action de l’Esprit saint, le miracle qui se produit quand on accepte son impuissance, qu’on cherche véritablement à accepter Dieu dans sa vie, et à le laisser agir. Oui Seigneur, en cette période où nous reprenons conscience de ton amour inconditionnel jusqu’au don de ta vie, nous te supplions de nous donner la grâce d’abandon. Aide nous à lâcher prise sur ce qui nous empêche de s’unir davantage à Toi et à laisser agir l’Esprit en nous.

Lc 10, 13-16 Accepter l’indifférence

Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que les gens y auraient pris le vêtement de deuil, et se seraient assis dans la cendre en signe de pénitence. En tout cas, Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous lors du Jugement. Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu'au ciel ? Non, tu descendras jusqu'au séjour des morts ! Celui qui vous écoute m'écoute ; celui qui vous rejette me rejette ; et celui qui me rejette rejette celui qui m'a envoyé. »

À propos...

Une Famille spirituelle catholique reconnue avec une mission ancrée solidement dans les besoins du monde d'aujourd'hui et la nouvelle évangélisation.

Suivez-nous:

    

Contacts

Pour information, communiquez avec nous :
  Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  1+418-626-5882
  1+418-624-2277
  C.P. 87731 Succ. Charlesbourg Québec (QC) Canada G1G 5W6