Je t’aime de tout mon cœur !

Dans quelques jours, ce sera la fête des mères. Bien sûr, je me considère béni d’avoir encore la mienne qui, malgré l’âge qui avance, continue d’être cette femme entière. La santé n’est peut-être plus la même qu’il y a 40 ou 50 ans ; mais, sa force d’âme et son désir de continuer de transmettre ses valeurs d’amour et de foi m’impressionnent toujours.

Parfois, cela se fera par une parole rapide au téléphone ; d’autres fois, je retrouverai dans mon courrier une carte envoyée avec son écriture de professeur qui partage quelques mots inspirants ; et à certains moments, ce sera tout simplement des moments de silence qui disent haut et fort que l’amour aura le dernier mot. Mais en toute occasion, en toute circonstance, Maman veut tout simplement me dire : je t’aime de tout mon cœur ! Et cela me suffit pour combler mon cœur d’enfant, mon cœur d’homme !

 

Ces derniers jours, j’ai eu la grâce de célébrer les funérailles chrétiennes d’une amie de Etats Unis. Annette avait 97 ans… presqu’un siècle ! Elle a vu notre monde changer ! Elle a vu les transformations sociales qui ont provoqué un grand impact dans nos familles. Et elle a surtout été cette femme d’espérance et de confiance, d’amour donné et livré au quotidien auprès de ses 9 enfants, 16 petits-enfants et 27 arrière-petits-enfants, avec son conjoint Ben qui a été à ses côtés pendant plus de 74 ans ! Sans doute que son plus bel héritage est justement cette grâce d’accueil devant un monde qui change et se renouvelle. Cette grâce lui permettait de trouver et goûter la beauté, la bonté, le bien dans chaque personne, dans chaque événement, dans chaque situation. C’est là le secret de son bonheur !

 

Que ce soit Maman, que ce soit Annette, que ce soit toute femme appelée à être mère, chacune porte un unique désir : que la vie éclate de tous ses feux et couleurs pour transformer notre monde ! Ce sera un petit geste anodin, une parole furtive, une prière inconnue, un quotidien routinier… tout cela se vivra avec un peu plus d’amour que d’ordinaire. Et la grâce d’être maman produira – on ne sait comment – des fruits d’éternité en faisant grandir des hommes et des femmes prêts à bâtir un monde nouveau.

 

Il y a 2000 ans, une femme toute simple est devenue mère. Sans doute que cela n’était pas dans ses plans, dans son projet de vie… Mais une irruption du messager de Dieu est venue tout transformer. Elle donnerait naissance à un homme, à un Dieu ! Jésus choisirait de passer par cette humble femme, Marie, pour s’incarner. « Devenant semblable aux hommes et reconnu à son aspect comme un homme » (Philippiens 2, 7) il prendrait sur lui toute notre réalité. 

 

Je ne connais pas le féminin du mot « abba » en araméen, mais j’aime croire que Jésus s’en est servi affectueusement pour traiter avec sa mère. S’il avait ce lien intime avec le Père du ciel, comment n’allait-il pas l’avoir aussi avec celle qui l’a nourri de son sein, qui l’a vu faire ses premiers pas, balbutier ses premières paroles. Probablement comme bien des enfants, le premier mot a été « maman »…

 

Toute une vie est passée pour unir Jésus et Marie, une vie de mission et de don. À l’ultime moment, sur la croix, Jésus fait cadeau de sa mère à toute l’humanité. « Voici ta mère ! » (Jean 19, 27). Et depuis ce temps, nous avons deux mamans… une qui nous ouvre son cœur en nous donnant la vie et l’autre qui ouvre le cœur de son Fils bien-aimé pour nous donner la Vie Nouvelle.

 

À l’approche de la fête des mères, osons rendre grâce pour celle qui est notre maman. Peut-être est-elle encore là… Alors offrez-lui simplement un petit geste de tendresse pour dire « Merci ! Je t’aime ! » Peut-être est-elle déjà aux côtés de l’autre Mère… et alors que ce soit Marie elle-même qui vienne consoler notre cœur en nous murmurant tout simplement les mots donnés à Juan Diego : « Ne suis-je pas là, moi qui suis ta Mère ? N’es-tu pas sous ma protection ? » Et notre cœur pourra trouver sa paix dans l’amour maternel de Marie.

 

À toutes les mamans du monde – et de façon toute spéciale à la mienne, à Mae – bonne fête des mères !

Partagez sur vos réseaux sociaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nouvelles qui pourraient vous intéresser